Groupe de Recherche En Psychologie Sociale

GREPS
EA 4163
Directeur : 
Nikos Kalampalikis
Directeur(s) adjoint(s) : 
Marc-Eric Bobillier Chaumon
Projet scientifique : 

Le laboratoire GRePS (EA 4163) est une unité de recherche fondée en 2007. Il regroupe des psychologues sociaux et du travail de l’Institut de Psychologie et de l’Institut des sciences de l’éducation et de formation de l’Université Lyon 2. La mission principale du laboratoire est d’initier, de fédérer et de valoriser des recherches situées dans le champ de la psychologie sociale et du travail. Son activité comprend la formation et la professionnalisation des doctorants et la formation par la recherche des masterants. Le premier quinquennal complet du laboratoire a témoigné d’une phase d’activité importante ayant permis de poser des bases solides que cela soit sur le plan du fonctionnement de l’unité, de son positionnement, de sa production scientifique, de son attractivité et de son évolution scientifique et humaine. Ce constat inspire la stratégie globale de l’unité pour le prochain contrat. Elle consistera à renforcer sa place institutionnelle, consolider sa position scientifique, soutenir ses formations, encadrer et professionnaliser ses doctorants, étendre ses partenariats de recherche, internationaliser ses activités, instituer le dialogue avec les autres sciences du social. Tous ces enjeux constitueront son défi collectif pour le prochain quinquennal.

Équipes de recherche : 

Pensée sociale en contextes (PSeCO)
Responsable : Nikos Kalampalikis
Ce premier axe prend en compte les dimensions sociales, culturelles et historiques de l’activité de connaissance et de ses produits. Elle s’intéresse aux implications sociocognitives de ces dimensions du point de vue des propriétés de la connaissance de sens commun, et des fonctions qu’elle remplit dans le rapport que les individus entretiennent avec le monde et les autres à travers leurs expériences, leurs pratiques et leurs représentations. Les recherches, ancrées sur des terrains aux enjeux psychosociaux variés, s’attachent à l’examen d’objets et de processus socialement ancrés, dans le projet d’éclairer les liaisons existant entre les systèmes de significations, d’informations et de pratiques sociales. L’orientation méthodologique de l’équipe prône la triangulation, combinant, selon les objets, la démarche expérimentale avec l’enquête du terrain (observations, entretiens, focus groups), l’analyse statistique de données avec celle informatique de corpus lexicaux. Différentes directions de recherche sont privilégiées et développées, en phase avec les préoccupations contemporaines de la psychologie sociale, grâce à des projets concrets mettant l’accent sur : l’étude des représentations, pratiques et expériences sociales, l’espace et la mémoire collective, la qualité de vie, la prévention et la santé, les rapports aux risques et à la décision, les perspectives temporelles, les stratégies de catégorisation et de genre.

Psychologie du travail (PT)
Responsable(s) : Philippe Sarnin
Ce second axe, se focalise sur les conséquences des changements technologiques et organisationnels sur les salariés, leur activité, leur parcours professionnel ainsi que sur leur environnement social. Dans une perspective d’accompagnement de ces mutations, il s’agit d’appréhender la nature des transformations en œuvre et d’en saisir les répercussions pour les individus et les organisations, les enjeux et les risques pour le salarié et l’organisation. Les recherches conduites se font en collaboration avec des partenaires industriels et avec l’implication des salariés. L’objectif scientifique consiste à étudier les nouvelles formes de travail et à rendre compte des enjeux et des usages qui se développent à l’occasion de la conception, de la diffusion et de l’appropriation des TIC dans les organisations ; tant sur ses dimensions professionnelles et organisationnelles que sur celles sociales, cognitives et psychologiques. Ces interrogations questionnent aussi la place prise par certains courants de la psychologie sociale (théorie de l’engagement, recherches sur le leadership et le changement social, etc.) dans la construction des formes de management actuelles et des dérives ou effets pervers liés à cette appropriation.

Collaborations scientifiques : 

Organismes/sources de financement à échelle régionale :
Région Rhône-Alpes, Ville de Lyon, ARC, DRAC, APEC, Cancéropôle Clara, IERA, Renault, Service Science & Société CCSTI, Rize.
Organismes/sources de financement à échelle nationale :
ANR, ANRS, Inserm, Fondation P. Berger, Agence de la Biomédecine, Médecins du Monde, Aides, Ligue contre le cancer, La Poste.
Partenaires académiques internationaux :
Réseau Mondial Serge Moscovici (REMOSCO), Fondation Maison des sciences de l’homme-Paris ; International Research Network on Time Perspective ; Institute of Social Psychology, London School of Economics (UK).

Principales publications : 

Bobillier Chaumon, M.E., Sarnin, P. (Eds.) (2012). Manuel de psychologie du travail et des organisations. Les enjeux 
psychologiques du travail. Bruxelles, De Boeck.
Demange, E., Henry, E., Préau, M. (2012). From collaborative research to community-based research. A methodological 
toolkit. Paris, ANRS/Coalition Plus (édition bilingue).
Morin-Messabel, C. (Ed.) (2013). Filles/Garçons. Questions de genre, de la formation à l’enseignement. Lyon, PUL.
Moscovici, S. (2013). Le scandale de la pensée sociale (Textes inédits sur les représentations sociales réunis et préfacés par Nikos Kalampalikis). Paris, Editions de l’EHESS.
Stolarski, M., Fieulaine, N. & Van Beek, W. (Eds.) (2014). Time perspective theory : review, research and application. Essays in Honor of Philip Zimbardo. New York, Springer.

Rattachement : 
Université Lyon 2
Coordonnées : 

GREPS - EA 4163
Institut de Psychologie - Université Lumière Lyon 2 - 5 av. Pierre Mendès France - 69676 Bron cedex
Tél. +33 (0)4 78 77 31 63 - grepsatuniv-lyon2.fr