Les communs : actualité politique et approches scientifiques

Date : 
Jeudi 16 Mars 2017 -
17:00 à 19:00
Lieu : 
ENS de Lyon, site Descartes, Lyon 7e (salle F113)

Séminaire-débat dans le cadre du Carrefour des sciences sociales
Organisé par l'EHESS et l'ENS de Lyon en partenariat avec l'Université de Lyon et l'ISH

Organisé conjointement par l’EHESS et l’ENS de Lyon, le "Carrefour des sciences sociales" entend proposer chaque année, dans le cadre de l’Université de Lyon et de l’Institut des Sciences de l’homme, une série de conférences-débats sur des questions qui sont au centre des recherches actuelles en sciences sociales. Ces rencontres associent des enseignants-chercheurs et des chercheurs de l’EHESS, de l’ENS de Lyon et des établissements partenaires. Elles abordent un thème précis suivant une approche pluridisciplinaire et sont ouvertes à tous et spécialement aux étudiantes et étudiants (licence, master, doctorat) qui sont invité.e.s à participer aux discussions.

Programme

Présentation et débats animés par Guillaume Garner (historien, ENS de Lyon)
Alice Ingold (historienne, EHESS) : "Quels communs pour quelles communautés ? Des 'leçons' de l'histoire"
Pascal Marty (géographe, ENS de Lyon) : "Bien communs, biodiversité et territoire"
Paolo Napoli (juriste, EHESS) : "Les biens communs au prisme du service public et de l'usage : quelques pistes de discussion"

Comme le montrent l’attribution du prix d’économie de la Banque de Suède à l’économiste et politiste Elinor Ostrom (en 2009) ou le mouvement des beni communi en Italie, les communs sont depuis quelques années au coeur de l’actualité politique et des débats qui impliquent un large spectre de disciplines (droit, philosophie, économie, géographie, histoire, science politique). Cette actualité brûlante et l’usage de plus en plus fréquent de la notion (sous des appellations diverses : "biens communs", "communs", "commun") expliquent la vivacité des débats. Ceux-ci portent d’abord sur la définition même de la notion des biens communs : ceux-ci peuvent en effet être appréhendés comme des ressources (ou des espaces physiques concrets) indispensables à la réalisation des droits fondamentaux de la personne humaine ou comme des pratiques précises. La définition des biens communs repose en effet sur la conjugaison de pratiques sociales concrètes et un travail d’élaboration juridique : or l’articulation de ces deux dimensions est au centre de réflexions qui posent, de manière plus générale, la question du rapport entre pratiques et normes juridiques. La gestion et l’administration de ces biens est une autre question débattue, à laquelle les réponses apportées dépendent en partie des cadres disciplinaires dans lesquels elles sont élaborées, comme le montrent les divergences qui apparaissent entre juristes et économistes.
Ce sont quelques-unes de ces questions que la première séance du « carrefour des sciences sociales » souhaiterait examiner en confrontant les points de vue de chercheuses et de chercheurs ayant des ancrages disciplinaires spécifiques.

La séance suivante aura lieu le jeudi 4 mai 2017 et portera sur les rapports entre économie et spiritualité en Asie orientale.

 

Contact : Jacques Chiffoleau (EHESS, CIHAM)

Mots-clés :